| | |

La Coopération internationale : l’IUS membre de l’Association Internationale des Universités du Troisième Âge (AIUTA)

Toujours dans sa volonté d’ouverture internationale dans l’intérêt de ses étudiants, l’IUS est devenu membre de l’AIUTA depuis mars 2021. C’est une institution dont le siège est à Toulouse en France qui regroupe plus de 50 pays. Ainsi, des associations et d’entreprises, notamment du secteur touristique, qui désirent s’impliquer dans des activités internationales. Cette collaboration ouvre de nombreuses perspectives internationales aux étudiants de l’IUS pour la poursuite de leur formation et la réalisation de leurs stages à l’étranger.

Le potentiel international de cette coopération

Aujourd’hui 50 pays, dont Haïti par l’intermédiaire de l’IUS, sont membres de l’AIUTA. Ils sont situés sur tous les continents du globe. À titre d’exemple on retrouve : Afrique du Sud, Argentine, Autriche, Bénin, Bangladesh, Bélarusse, Bulgarie, Brésil, Chine, Cameroun, Canada, Chili, Costa Rica, Colombie, France y compris les Départements d’Outremer, Djibouti, Écosse, Équateur, Finlande, Grèce, Haïti, Inde, Indonésie, Italie, Liban, Madagascar, Malaisie, Maroc, Mongolie, Iles Maurice, Nigéria, Pologne, Portugal, Sénégal, Slovaquie, Espagne, Ukraine, Grande-Bretagne, Sri Lanka, Thaïlande, Turquie, etc.

Les principaux objectifs de l’AIUTA sont :

– Fédérer les universités du troisième âge (U3As) et inclure d’autres organisations qui peuvent avoir des noms différents, mais qui souscrivent aux mêmes objectifs.

– Constituer, avec l’appui des universités du monde entier, un cadre international de nature éducative permanente assurant un lien intergénérationnel.

– Développer l’échange de connaissance que l’ancienne génération réalise au profit de la société dans son ensemble. Par le biais de congrès, réunions, ateliers, publications et communication via le site Web et une large utilisation du « world-wide web ».

– Rassembler les Offices du Tourisme, les organisations, les entreprises touristiques et les Universités. En particulier les Universités du Troisième Âge, afin de contribuer à l’innovation dans le domaine du développement du tourisme des seniors.

– Constituer un réseau international mondial afin de permettre à l’ensemble des personnes âgées dans le Monde entier d’être mieux informé sur les possibilités offertes. Notamment, par le tourisme des seniors et en particulier les « Seniors Study Tours » organisées avec l’appui des universités du troisième âge.

L’IUS, à partir de l’AIUTA dont elle est dorénavant membre, veut prendre toute sa part dans ce qui est maintenant devenu une évidence dans tous les pays développés. Pour cela, il compte offrir ce qui est communément appelé : la formation permanente ou la Formation tout au long de la vie. Plus que les pays développés, les pays en retard de développement comme Haïti se préoccupent sérieusement de cet enjeu d’avenir pour l’éducation et donc pour le développement de leur société.

Le bien-fondé de cette coopération

L’importance est de taille, selon les membres de la commission chargée d’examiner les enjeux de l’avenir de l’éducation. Ils ont souligné que la formation permanente n’est pas une simple théorie, mais c’est une réalité. Ainsi, ils ont fait valoir que l’éducation permanente était une stratégie appropriée pour lutter contre les inégalités et l’occasion d’offrir les meilleures opportunités pour accroître le bien-être des individus.

Ce rapport a souligné également le fait que les êtres humains sont éduqués et formés tout au long de leur vie. Ceci, dans la mesure où la société met à leur disposition les outils et les institutions adaptés. Donc, on peut considérer l’universalité de l’éducation et la nécessité d’inclure les adultes et les personnes âgées dans les processus de formation. Ce phénomène s’est fait plus évident à partir de la seconde moitié du siècle dernier et dès lors les organisations internationales lui ont accordé de l’importance.

En 1976, la Conférence générale de l’UNESCO a adopté à Nairobi un texte sur le développement de l’éducation des adultes. Ce dernier invite les pays membres à promouvoir l’éducation des adultes, comme une composante du système éducatif. D’où la naissance du point de vue d’un apprentissage « tout au long de la vie ». Ainsi, le concept d’apprentissage tout au long de la vie s’est développé et a évolué parallèlement à la création d’universités du troisième âge. Également, la création d’institutions d’éducation pour les adultes et de programmes consacrés au développement intellectuel, spirituel, physique et émotionnel de toutes les personnes, en particulier des personnes âgées dans presque tous les pays.

Depuis la création de l’AIUTA, la contribution des U3A à la consolidation et au développement de ces activités dans le monde est un fait très important. Ceci invite à présenter un bilan, à montrer les résultats obtenus et à mesurer l’impact qu’il a produit dans la transformation de l’éducation et du bien-être des personnes âgées partout dans le monde.

Dans ce cadre, l’IUS souhaite prendre toute sa part dans le développement de l’apprentissage tout au long de la vie. Il souhaite ainsi contribuer au développement économique, social et culturel de la société haïtienne.

A lire également

2 Commentaires

  1. Salut à tous!!!
    Comment peut- on bénéficier une Bourse d’Étude dans votre université?

    NB: Mes moyens économiques sont vraiment limités et insuffisants pour entamer une étude universitaire à l’étranger.

Répondre à Davilmat Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.